Quand les nouvelles technologies réinventent le secteur du bâtiment !

Ne pouvant rester à la marge du virage numérique et des transformations digitales amorcés par le phénomène du Big data et de l’intelligence artificielle, aujourd’hui personne n’y échappe, cela est visible à travers les nouvelles méthodes d’organisation du travail. Des changements qui ont touché tous les secteurs d’activités même le secteur de l’immobilier et du BTP ; une « boule-de-neige digitale » que les professionnels de la construction qualifie comme étant la révolution du « Bâtiment 4.0 » conséquences directes de « l’industrie 4.0 » qui fleurit un peu partout dans le monde. C’est un décryptage des nouvelles tendances du monde moderne, des transformations auxquelles le secteur de l’immobilier doit s’y adapter pour répondre aux exigences et aux nouveaux usages du marché. Le Smart-building ça vous dit quelque chose ? Quand la technologie et les travaux se rencontrent, quels sont alors les outils pour se convertir au numérique ? Il existe plusieurs réponses à cette question, mais également des avantages et des inconvénients pour mettre en œuvre l’industrialisation des procédés ; de la modélisation à l’exploitation technique, de nombreuses solutions sont désormais possibles.

Le Building Information Modeling… « La boîte noire » d’une construction

C’est l’un des leviers majeurs, un outil de modélisation et de simulations, le Building information Modeling (BIM) est basé sur l’intelligence artificielle, logiciel incontournable au service des professionnels du bâtiment, des maitres d’œuvres, des architectes, des ingénieurs de la construction pour gérer les infrastructures de demain. Composé de plusieurs modules, BIM est une suite complète contenant des quantités considérables d’informations, de données qui composent l’historique d’un projet depuis la phase de réflexion jusqu’au PV de réception et levée des réserves.  Autre point fort du logiciel BIM, c’est la synchronisation dynamique des différents flux de travail, un workflow opérationnel impliquant l’équipe de projet en place dans un processus transversal. D’ailleurs, des assistants vocaux intelligents sont de plus en plus utilisés sur les chantiers et travaux de construction.

Modélisation et visualisations 3D

Vous êtes sur le point d’entamer des travaux de construction d’une résidence type traditionnel – contemporaine – écologique – pied dans l’eau – en bois, laissez-vous emporter par le charme de votre demeure grâce à la réalité virtuelle. Très clairement, le smart building a de beaux jours devant lui avec des visualisations photos réalistes de constructions (témoin ou personnalisé) pour permettre aux futurs clients de visualiser et de voir à quoi ressemblerait un bien avant sa construction. Un facteur clé de conversion client, il s’agit indéniablement d’un outil digital influent et décisif sur une décision d’achat d’un bien.

Product lifecycle management

Devant la complexité des nouveaux matériaux d’une part, et les nouvelles exigences du marché du BTP d’autre part, le PLM jadis réservé aux projets complexes de l’aéronautique est désormais un outil complémentaire au BIM pour les phases de : conception – prototypage – gestion de la traçabilité des informations – contrôle des risques – réflexion stratégique.

 

D’ailleurs, la technologie BIM aide à optimiser l’organisation et le processus de travail des : 

  • Architecte afin d’adopter les meilleures solutions décisionnelles possible.
  • La numérisation des chantiers et travaux de construction par la sauvegarde de l’information.
  • Des ingénieurs en génie civil grâce à la mise en place d’un workflow intelligent pour augmenter la productivité et la rentabilité.
  • Maître d’œuvre, d’abord pour concevoir les structures et élaborer un plan de travail optimisé.

 

Le secteur de l’immobilier se réinvente grâce à la digitalisation et par conséquent les professionnels doivent le considérer comme une opportunité à saisir, à ne pas rater.

Les avantages de la digitalisation du BTP

  • Une évidence s’impose : Le BIM revient comme l’un des principaux facteurs pour accroître l’efficacité d’un projet de construction. Il prend place tout au long du cycle de vie d’un projet et s’installe confortablement au cœur de la stratégie de digitalisation des chantiers 4.0 .
  • Autres atouts proposés : pérennité des informations et efficacité collaborative pour faire tomber les obstacles mêlant experts métiers et techniciens sur un même projet immobilier.
  • « Le temps, c’est de l’argent », et dans le bâtiment tout retard est synonyme de coût supplémentaire et de dépassement budgétaire, l’une des devises auquel le BIM y croit vivement.
  • Collaborer à distance et mettre en exécution un plan de travail est désormais possible, l’information partagée est accessible à partir des ordinateurs, tablettes, smartphones, enfin tous support numérique ayant accès à un serveur de données…Ce n’est pas un hasard si on utilise de plus en plus du cloud pour y accéder et ce à partir de n’importe quel terminal et quel que soit l’endroit où vous êtes.
  • Prévenir les accidents de travail, car malheureusement travailler sur chantier comporte toujours des risques. À ce propos, de nouvelles solutions sont mises en place tel que l’usage des drones identifiant les zones à risques et le recours obligé du port de casque connecté et relié à un assistant vocal qui permet d’avoir les mains libres en communiquant virtuellement avec un langage naturel avec la machine pour le guider et se former sur le terrain pour mieux appréhender son milieu de travail avec des données fiables et sécurisées.

Quid des inconvénients ?

Il semble que c’est un point difficile à identifier pour le moment parce que le virage digital et la transformation numérique n’en sont qu’à leurs débuts. Éventuellement, fallait-il formuler la question autrement ? Dans ce cas, nous pouvons reformuler autrement pour dire si nous sommes prêts pour la construction 4.0 ? Comme tout changement, résister c’est humain, c’est naturel. Reste à savoir comment réagir positivement ? Comment profiter des mutations technologiques ? Comment former de nouveaux talents, de nouvelles compétences ?

S’approprier la digitalisation construction 4.0

Finalement, il est clair que l’enjeu est de taille et il faut sensibiliser aux effets positifs de cette révolution. Les différents acteurs doivent faire le premier pas pour profiter pleinement des nouvelles perspectives du numérique. S’approprier la digitalisation construction 4.0 passe par une campagne de sensibilisation au numérique et un engagement des collaborateurs.